Enseigner le design entre geste créatif, activité formative et épistémologie disciplinaire

RAID, Tunis, 11 mai 2022

Eric TORTOCHOT

Vidéo de l’intervention

Diaporama

Cette conférence s’appuie en grande partie sur le papier publié avec John Didier en décembre 21 dans la revue Questions vives et sur des travaux menés au sein du programme GCAF avec Pascal Terrien, Christophe Moineau, Emeline Roy et Sophie Farsy. Le propos porte sur la manière dont l’enseignement du design doit pouvoir jouer un rôle pour répondre aux défis du vingt-et-unième siècle. Pour défendre cette idée, il faut dire sur quelles compétences spécifiques et génériques, la formation en design repose. Par conséquent, la dimension épistémologique du design doit être convoquée et interrogée. C’est ainsi que plusieurs compétences émergent qui permettent de penser les perspectives pour un enseignement du design pour tous : créativité (dans les gestes et dans les méthodes), coopérations et collaborations (dans les attitudes et dans les processus), pensée critique (dans les démarches et dans les postures), communication (dans les projets, pour soi et pour les autres). L’enjeu n’est finalement pas de s’intéresser uniquement à la formation professionnelle des designers mais bien de penser à l’influence de l’enseignement du design pour l’ensemble des générations à venir.

Emeline Roy

Docteure en sciences de l'éducation, enseignante à Aix-Marseille Université, UR ADEF, programme GCAF.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn


Emeline Roy

Docteure en sciences de l'éducation, enseignante à Aix-Marseille Université, UR ADEF, programme GCAF.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.