Programme du séminaire GCAF du mercredi 13 janvier à l’INSPE de Marseille

14h-14h25 : Jean-Pierre Moreau, docteur en musicologie, compositeur, président du laboratoire MIM (Musique et Informatique de Marseille), chercheur associé à l’UMR 7061 PRISM (Perception, Représentations, Image, Son, Musique), et à l’UR 4671 ADEF-GCAF : L’épistémologie

La nouveauté de notre séminaire de cette année est la présentation épisodique d’une notion pendant 10 minutes durant 3 séminaires consécutifs. Pour ce quatrième séminaire public, Jean-Pierre Moreau aborde la notion d’épistémologie. Un temps d’échange et de débat est ensuite prévu après l’intervention d’une dizaine de minutes.

14h25-15h25 : Emeline Roy, ATER à l’INSPE d’Aix-Marseille, doctorante à l’UR 4671 ADEF-GCAF Aix-Marseille Université : Didactique des arts appliqués : l’élaboration de milieux didactiques pensés pour la dévolution. (20-30 mn + 20-30 mn de discussion) 

Dans son acception Broussaldienne, le milieu didactique est un système antagoniste (Brousseau, 1998). Il correspond à tout ce qui agit sur l’élève ou / et ce sur quoi l’élève agit, mais aussi à tout ce qui agit sur le professeur et ce sur quoi le professeur agit. La dévolution désigne l’ensemble des actions de l’enseignant visant à rendre l’élève responsable de la résolution d’un problème. Lors d’une activité de création-conception prescrite par un professeur, l’élève doit définir un artefact ayant des spécificités et des fonctions particulières, et la dévolution représente une alternative à l’enseignement par mimétisme (Didier, 2016). Des indicateurs pour questionner l’efficience du milieu didactique émergent de l’approche théorique de Lebahar (2007) dans lequel le sujet-concepteur interagit avec son environnement. L’enseignant contribue généralement à l’élaboration d’un milieu didactique favorable à l’enseignement d’activité de création-conception. Toutefois, la majorité des interactions que l’élève doit entretenir avec son environnement pour réaliser la tâche prescrite sont parfois empêchées par un contrat didactique fermé. Et si ce dernier n’intègre pas la dévolution, les élèves ne peuvent s’approprier pleinement le problème de création-conception qu’en étant en rupture avec ledit contrat.

15h25-15h40 : Pause

15h40-17h : Jérôme Dupont MCF HdR, EA 7447 PROJEKT: Fonction de la fiction : De quelques enjeux de la fonction critique de l’imagination en philosophie de l’éducation (40 minutes + 40 minutes de discussion)
Dans son ouvrage Le Spectateur émancipé, Jacques Rancière développe notamment l’idée selon laquelle ce qui nous tient lieu de réalité est la forme la plus dominante et la plus consensuelle de nos fictions. Dérogeant aux approches dichotomiques entre la fiction et le réel, ce postulat et ses conséquences dans l’analyse des relations entre art et politique, nous permettront de penser la déconstruction des antagonismes supposés entre l’enjeu d’un design pragmatique dont la capacité à agir sur le réel l’opposerait à celui d’une création artistique mettant en œuvre des récits, des imaginaires et des structures de sensibilités. Or cette déconstruction nous paraît un préalable nécessaire pour participer à la construction d’une philosophie de l’éducation envisageant l’individu dans sa capacité à exercer à la fois sa capacité à agir sur le réel et à développer la fonction critique de son imagination.
Nous aborderons cette question en nous appuyant sur deux pratiques de la création contemporaine :
– La première, un projet écotopique du Nouveau Ministère de l’Agriculture, institution fictive créée par les deux artistes contemporaines Stéphanie Sagot et Suzanne Husky, nous permettra d’aborder les enjeux de la fiction pour réformer ce qui nous tient lieu de réalité.
– La seconde, un projet mêlant design fiction et kit pédagogique de l’artiste contemporain Noam Toran nous permettra d’aborder les enjeux de ce type de geste créatif dans la formation à l’esprit critique. 

 Séminaire GCAF du mercredi 13 janvier 13h30 – 17h 
  Commencer la réunion 
https://univ-amu-fr.zoom.us/s/93847623481
Vous pouvez également rejoindre la réunion comme suit :
Une seule touche sur le téléphone
Une seule touche sur le téléphone :France: +33186995831,,93847623481# ou +33170372246,,93847623481#
Participer à l’aide d’un téléphone
Pour une meilleure qualité, composez un numéro en fonction de votre emplacement actuel.
Composer :
France : +33 1 8699 5831 ou +33 1 7037 2246 ou +33 1 7037 9729 ou +33 1 7095 0103 ou +33 1 7095 0350
ID de réunion :938 4762 3481
Numéros internationaux
Participer à l’aide d’un système de salle H.323/SIP
H.323 :139.124.199.80
139.124.199.200
ID de réunion :938 4762 3481
Code secret :259164
SIP :93847623481@139.124.199.80
93847623481@139.124.199.200
Code secret :259164

Emeline Roy

Attachée temporaire d'enseignement et de recherche à Aix-Marseille Université, UR ADEF, programme GCAF.

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn


Emeline Roy

Attachée temporaire d'enseignement et de recherche à Aix-Marseille Université, UR ADEF, programme GCAF.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search