Tinkering for Learning

Julia BRISSAUD
Master Recherche

Résumé : Loin de la hiérarchisation des enseignements, cet écrit établit les prémices d’un état de la littérature sur le projet Tinkering for Learning, modèle anglo-saxon impliquant la pratique du bricolage et l’éducation expérientielle à l’égard de l’ingénierie.

Entre perfectionnement professionnel et innovation pédagogique, ce dispositif favorise le développement des pratiques enseignantes et influence la formation des apprenants. Ayant pour but d’être transféré et appliqué au regard des arts, ce projet initialement scientifique suscite une réflexion sur les enseignements STEAM (Science, Technology, Engineering, Arts and Mathematics) ainsi que sur la place des arts plastiques à l’école primaire. La mise en œuvre des capacités de création et de production au travers de l’expérimentation et la manipulation s’avèrent essentielles dans l’apprentissage des élèves. Simple discipline ou véritable source d’inspiration pour les enseignements, les arts plastiques avouent ainsi un caractère transversal, permettant de s’interroger sur le développement cognitif des élèves et ainsi définir le concept de métacognition, entre métaconnaissances et habilités métacognitives.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search